CinéDébat s17e02 : Fast Fashion

ATTENTION ! CHANGEMENT DE LIEU EN RAISON DE L’INDISPONIBILITE DE GUILLAUME&AURORE A QUI NOUS ASSURONS NOTRE PLUS PROFOND SOUTIEN DANS UN MOMENT DIFFICILE (Le Rdv de ce soir aura lieu chez Lauren&Craig à la Boucan, voir indications à la fin de l’article)

Nous connaissons tous le fast-food. Et bien la fast-fashion, c’est un peu la même chose: produire et diffuser dans des temps records des collections sans cesse renouvelées. En quelques années, et la crise aidant, la fast-fashion a chamboulé notre relation à la mode et déplacé notre jugement du luxe. Avant, c’était la rareté onéreuse – aujourd’hui la nouveauté perpétuelle. D’ailleurs sur les marchés économiques des bourses, les enseignes H&M, Zara ou Mango valent désormais autant que celles du haut de gamme.

Il faut dire que la frontière entre les deux est de plus en plus floue, en termes d’image – mêmes égéries, et sources d’inspiration, puisque les créateurs signent régulièrement des collections «capsules» cheap et chics.

– monde-economique.ch

Alors, quelle est l’ampleur de la catastrophe ? On se souvient forcement de l’incident du Rana Plaza, il y a bientôt 3 ans, où un immeuble alors rempli de couturiers et couturières ainsi que certains de leurs enfants s’est effondré, faute d’entretien, tuant plus de 1000 personnes. Leurs clients ? H&M, Zara et tous les leaders de la Fast Fashion qui nous fournissent toute l’année nos vêtements « cheap & chic », parfois même pas portés et vite « obsolètes ».

Mais les répercussions de notre soif de vêtements pas chers sont bien plus vastes :

  • Santé : des fermiers sous pesticides aux teinturiers de jeans sous solvants
  • Social : des conditions de travail pour les couturiers à la compétition entre pays pour fournir la main-d’oeuvre la moins chère, en passant par les répressions policières lors des grèves bien évidemment illégales sans oublier la disparition des couturiers africains qui reçoivent gracieusement nos vêtements « de seconde main ».
  • Environnemental : De la pollution des sols de culture à la pollution de l’eau en aval des usines, en passant par les transports des matières premières, tissus, vêtements et enfin déchets à travers le monde… ha, j’oubliais presque les 11000 litres d’eau nécessaires pour la confection d’un seul jean… oui, vous pouvez relire.

On va donc se demander à quel point un pull à 9,90€ est bien en dessous de son vrai coût avec le film « The True Cost » qui sera en anglais sous-titré.

Le CinéDébat aura lieu ce samedi 25 février chez Lauren&Craig à La Boucan à partir de 18h et non pas chez Guillaume & Aurore comme prévu initialement. 
N’oubliez pas de ramener quelques victuailles à partager (Attention, il n’y a pas de four… privés de pizza 🙂
Si vous souhaitez accueillir le CinéDébat, envoyez nous un petit e-mail à dotsoley+cinedebat@gmail.com

Pour arriver chez Lauren et Craig, depuis Baie Mahault, aller jusqu’au pont de la Boucan. Quelques mètres AVANT l’entrée du pont,  prenez le chemin à droite. Entrez ensuite au premier portail à gauche et c’est la première maison sur la droite. Pour celles et ceux qui connaissent, c’est la que se trouve l’un des jardins de Fabrice.

Si vous êtes perdu, Lauren: 0690 95 34 98

Photo du profil de Guillaume et Aurore

A propos Guillaume et Aurore

Responsables des cinés-débats, Guillaume et Aurore vous proposent une projection suivie d'un débat chaque fin de mois (dernier vendredi ou dernier samedi). Nous retrouver : dotsoley+cinedebat@gmail.com | Tous les CinéDébats | Nos sélections YouTube | Facebook

Un Commentaire

  1. Retour PingCinéDébat : Que font les autres ? (février 2017) - Dot Soley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *